<b>Dossier écoute de pensées par satellites et tortures à distance </B> DOSSIER ÉCOUTE DE PENSÉES PAR SATELLITES ET TORTURES À DISTANCE




Mon problème est le suivant depuis début 1991 et ceci d'une manière quasi continue :

- Premièrement, par des émissions de critiques auditives sur ma propre personne sous forme de voix qui peuvent être associées à l'accent de personnes que je connais personnellement (cela augmente les effets déstabilisateurs) ou de personnes dont j'ignore la voix ; ces voix sont rapportées en temps réel en fonction de mes pensées, et associées à des ondes de chocs sur mon cerveau.

- Deuxièmement, par des propos tenus par des personnes physiques lors de ma vie quotidienne, sous forme de remarques plus ou moins désagréables mais réellement perturbantes qui se rapportent à ce que j'avais vécu ou pensé à un instant " T ", qui elles aussi sont parfois associées à des ondes de chocs sur mon cerveau.

- Troisièmement, sous forme de remarques que je perçois auprès de l'audiovisuel, sous forme de critiques verbales qui se rapportent à ma vie privée ou à des personnes de mon entourage, ces remarques peuvent être diffusées en " sur brillance " des émissions diffusées sur mes propres appareillages audiovisuels ce qui complique la recherche des auteurs de ces délits.

- Quatrièmement, par la vision de gestuelles rapportées soit par des personnes physiques au fil de ma vie quotidienne, soit par l'audiovisuel français.

- Cinquièmement, par des films télévisuels conçus en image de synthèses me mettant en scène où la ressemblance était frappante que j'ai perçu sur mon propre téléviseur (ces films ont pu être diffusés en sur brillance de mon téléviseur), et des scènes réalisées par des chansonniers lors d'émissions de télévision (peuvent être des images de synthèses en sur brillances de mon téléviseur)

- Sixièmement, par la perception de sons rajoutés dans les conversations ou lorsque j'écoutais la radio

- Septièmement, par la vision d'images et la perturbation d'appareils électroniques.

Ce phénomène à lieu en tous lieux et toutes heures




J'ai effectué de nombreuses démarches juridiques et autres pour faire stopper ces agressions. J'en mets en ligne quelques une pour vous informer et dénoncer le mutisme du corps juridique façe à un problème très grave pour les libertés individuelles.
Actuellement ma plainte à été classée, mais j'avais fais une troisième démarche auprès de la Direction des Affiares Criminelles et des Grasses qui a été reclassée par un magistrat de la Cour d'Appel de LYON. J'ai alors saisi la Garde des Sceaux TAUBIRA christiane mais en vain. Auparavant je suis allé 2 fois jusqu'a la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation pour faire instruire ma plainte et une fois à la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Les psychiatres que j'ai consultés ont été fort en commentaires pour psychiatriser mon cas, et aucun n'a comme il se doit fait un signalement à la justice sur les phénomènes que je leur ai décrits. Donc ils ne voulaient pas de se fait me soigner car ils refusaient de faire cesser les causes de mes troubles...

Bien sur les auteurs de ces tortures sont les responsables de ce que je vis depuis 1991 et ce sont ces gens la qu'il faut arrêter et condamner, ainsi que les institutions qui freinent l'action judiciaire.





Mon ancienne page INTERNET : http://ain-justice.perso.sfr.fr ne fonctionne plus depuis le 21 novembre 2016 suite à la suppression par SFR du service page perso à cette date.



Vous pouvez consulter le dossier Elisabeth GUIGOU de septembre 1999 ici

Vous pouvez consulter le dossier Dominique PERBEN de janvier 2004 ici

MODIFIE Vous pouvez consulter le dossier Préfet de l'Ain du 6 septembre 2004 ici

Vous pouvez consulter le dossier de réponses de la justice de Bourg-en-Bresse (01) ici

Vous pouvez consulter l'arrêt de la Chambre de l'Instruction de la Cour d'Appel de Lyon, la proposition du conseiller Rapporteur de la Cour de Cassation et l'arrêt de la Chambre Criminel de la Cour de Cassation ici

MODIFIE le 20/5//2011 Vous pouvez consulter le dossier que j'ai déposé le 19 juin 2006 à l'attention de Mesdames et Messieurs les Députés français qui doit être distibué ce même jour ici

Vous pouvez consulter l'ordonnance de non lieu rendue le 5 octobre 2010 par le juge d'instruction MOLINAR-MIN Antoine du TGI de BOURG-EN-BRESSE ici

Vous pouvez consulter l'arrêt de la Chambre de l'Instruction de la Cour d'Appel de LYON du 16/2/2011 ici

Vous pouvez consulter des courriers des Bâtonniers de l'Ordre des Avocats de BOURG-EN-BRESSE suite à mes problémes d'avocats ici

Vous pouvez consulter le dossier de dépaysement que je demandais ici

Vous pouvez consulter le dossier expertise psychiatrique des psychiatres ALLOY Gérald de MACON et CANTERINO Jean de LYONici

Vous pouvez consulterle dossier BERTHOu Maire de MIRIBEL ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Procureure Bourg -en-Bresse TARRARE Marie-Christine ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Procureur Bourg-en-Bresse MONDON Denis ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier TAUBIRA Christiane Ministre de la Justice ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Cour de Cassation 2011 ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Cour Européenne des Droits de l'Homme ici

NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Haut Commissariat aux Droits de l'Homme des Nations Unies à GENEVE ici





Mise à jour du 13 juin 2016 à 14 heures 17 minutes


SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le 2 Eme dossier à la Ministre de la Justice TAUBIRA Christiane année 2014 - 2015 ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Chef du cabinet de la préfecture de l'Ain Mr CHEVRIER Michael 7/12/2015 ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier 3 eme recours contre la Décison de la Procureure TARRARE Marie-Christine du 18 décembre 2012 rejetée 2 fois par la magistrate de la Cour d'Appel de LYON CAPERAN Francine ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter les rapports de deux experts sur la faisabilité de ces phénomènes rappports obtenus fin 2010 joins à mes procédures ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier Interpellation de 2 députés: LASSALE et DUPONT-AIGNAN et de 2 sénatrices : JUANNO et MORIN-DESAILLY ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier du Député AYRAULT Jean-Marc ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter le dossier de la transmission de mon livre témoignage aux journalistes fin mai 2013 une seule rédaction m'a répondue les autres n'ont même pas pris la peine de me répondre: cautionnent-t-ils cela? ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter mon courrier au CERN du 6 octobre 1993 resté sans réponse ici

SUR NOUVEAU Vous pouvez consulter La première de couverture et le résumé de mon livre Le mur des çons disponible à la FNAC ici





Mise à jour du 5 octobre 2016 à 14 heures 30 minutes


Suite du dossier Chef de Cabinet de la Préfecture de l'Ain Mr CHEVRIER Michael : Mon appel devant la Cour d'Appel de LYON du classement par le TGI de Bourg-Bresse de l'enquête préliminaire du 18 janvier 2016. Dossier instruit par le Subtitut Général AUMONIER David ici


Dans mon malheur, moi j'ai au moins le loisir de savoir que je suis écouté, mais qu'en est-il de vous? ... J'ai publié mon récit en mai 2013. Il s'appelle "le mur des çons" dont je suis l'auteur (Olivier MARET) et l'éditeur. Il est diponible à la FNAC ou sur le site de la FNAC. Je l'ai adressé à des médias français en mai 2013 (je cite ces médias dans mon livre) mais ils ne me répondent pas (sauf un qui me répond que ce n'est pas dans sa ligne éditoriale)... Si vous êtes sceptiques sur le fait d'être écouté par des satellites, réfléchéssissez sur le fait que de la terre les asrtonomes écoutent l'ensemble de l'univers pour rechercher d'éventuelles vies extra-terrestres, alors pourquoi des services n'ont pas eut l'idée d'écouter la terre d'un satelitte c'est "x" fois plus facile (la terre est infiniment plus petite que l'univers)

Message codé : ALBION pas de nouvelle...

Mon adresse INTERNET : olivier.maret01@gmail.com

Si vous souhaitez réagir par rapport à ces éléments il faut me contacter car même si des procédures sont entamées, il faut que je puisse le savoir pour demander des actes effectifs et le pourquoi des classements car on ne me dit jamais rien et on me fait espérer pour que je ne m'occupe pas de ces éventuelles procédures.